Une réflexion au sujet de « Humeurs »

  1. Bonjour Louis

    Si je comprend bien, vous vous offusquez de notre impolitesse a l’égard de ces gens là ? Ces gens qui égorgent, brûlent vivant dans des cages, lapident les femmes, détruisent la culture, mitraillent aveuglément. Ces gens méritent le mépris. Ils ne méritent pas notre bonjour ni celui de nos enfants. Et ne méritent pas notre silence. De Gaulle et Churchill que vous admirez tant, n’ont pas été polis avec Hitler, ils l’ont dénoncé et lui ont fait la guerre.
    Ces grands dessinateurs et immenses satiristes, que vous n’avez jamais lu, menaient une guerre non violente contre ces monstres. Et contre tous les autres. Libres, insouciants, inconscients, rigolards, malades, génialement créatifs, avec leurs simples crayons, ils palliaient non seulement les insuffisances de nos dirigeants mais également les miennes et les vôtres. A ce titre, ils sont morts et peuvent être considérés comme d’immenses héros.
    Puissent nos policiers et François Hollande continuer de protéger, envers et contre tout, leurs successeurs.
    Là est aussi l’exemplarité de notre République. Pas ailleurs…

    Bien à vous cher Louis

    Arnaud Bruneel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>